top of page
Rechercher

La réconciliation avec l'inconscient





Toutes les mémoires, des programmes actifs à partir des croyances, agissent dans le but de te protéger d'un danger potentiel ou d'un danger imminent. Elles sont toutes régies par la peur, ce sont des réflexes de survie. Elles sont basées sur des pensées qui prennent la souffrance, le mal ou l'abandon comme une réalité.


Tes mémoires continuent à te dominer tant que tu es d'accord avec leurs principes, tant que tu crois au danger, au mal et à la survie. La difficulté de voir cette réalité réside dans le déni : tu ne reconnais pas tes croyances. Cela crée une faille entre toi en tant que conscient et toi en tant qu'inconscient.


Ton inconscient croit fermement au danger alors, il le crée, il pense que cela vient d'ailleurs et que c'est fatal. Tu construis un scénario de peur et de danger inconsciemment puis tu le subis consciemment à cause de ce déni.


Tu es le bourreau et la victime, le persécuteur et le persécuté, l'oppresseur et l'opprimé. Ton inconscient mène le bal dans ta vie et te fait croire que c'est toi le maître, en vérité, tu maîtrises peu de choses.


La peur engendre un sentiment de culpabilité qui attire la punition qui est souffrance. À son tour, elle produit une deuxième peur, alors tu l'occultes pour l'éviter parce qu'elle te paralyse. Ainsi ta vie devient un réservoir de surprises fâcheuses. Ton inconscient continue à créer ce scénario à ton insu.


Ton inconscient est une partie de ton esprit, donc il est vivant, il palpite de vie, il est source d'énergie vitale pure, douce et aimable. C'est toi qui lui inculques ces croyances consciemment et tu l'abandonnes par la suite. Le problème, c'est qu'il est la source de ta vie, tu ne peux pas l'abandonner réellement !


Tu programmes ton inconscient selon le principe de la séparation, c'est un acte conscient. C'est lorsque tu refuses de l'admettre que cela devient inconscient. Autrement dit, tu fais exprès d'induire une partie de l'esprit en erreur.


La joie et la souffrance que tu éprouves sont les siennes, tu n'es que le témoin. En tant que conscient, tu n'es pas une entité, tu es une conscience qui incarne les entités par identification, tu as le pouvoir d'un caméléon. Tu peux incarner l'ange ou le démon, mais tu n'es ni l'un ni l'autre.


La non-identification est l'identification au Tout et c'est ce que tu es réellement. Ton inconscient fait partie de ce Tout et c'est toi qui le façonnes par ce jeu d'identification et de déni. Quand tu prends conscience d'une croyance, elle se dissout, car elle n'est pas réelle.


Ainsi, tu crées un personnage à partir des croyances et tu les dissous par la suite. Mais l'expérience reste dans l'esprit et lui donne une personnalité particulière.


Le processus de prise de conscience de ces croyances unit progressivement l'inconscient au conscient, alors tu agis consciemment dans ta vie sans peur ni souffrance.


Les problèmes que tu rencontres ont tous la même logique : tu n'es pas d'accord avec l'inconscient. Si tu reconnais ce mécanisme et tu écoutes ce que l'inconscient exprime dans la vie active, tu pourras facilement le comprendre et défaire les croyances qui ont provoqué le problème.


Alors, tu seras en phase avec toi-même et ta vie exprimera le reflet de cette harmonie, tu comprendras que le seul désaccord que tu puisses avoir, c'est avec toi-même et que le salut est une affaire personnelle.


Personne ne te veut du mal, personne ne cherche à te contrarier. Il n'y a pas d'ennemis, pas de prédateurs, ni de violeurs, ni d'abuseurs. C'est toi et toi seul qui crées ces scénarios pour confirmer tes croyances. Une fois dissoutes, tu ne rencontreras que des êtres de Lumière.



Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page