top of page
Rechercher

La réconciliation avec les autres


Ton état d'être détermine ton expérience et c'est un choix libre. Tu peux à tout moment choisir d'être heureux ou malheureux. Tu as du mal à admettre que tu choisis le malheur sciemment et que tu le renies aussitôt pour accuser quelqu'un d'autre et faire l'expérience de la victime. Être une victime est un choix libre, dès que tu le reconnaîtras, tu pourras le changer. Si tu te plains au lieu de te remettre en question, tu fermeras la porte à la solution, tu te condamneras à rester dans une prison construite par tes soins.




Rester dans l'état de victime est une stratégie du mental pour sauver l'égo, car ce dernier n'existe que par le sentiment de l'abandon causé par l'idée de la séparation d'avec Dieu. L'ego accuse Dieu de l'avoir abandonné et refuse la réconciliation de peur de disparaître en se fondant avec le Tout. Ton choix devrait se faire au-delà des stratégies du mental, sinon cela serait toujours un choix du négatif qui t'apporterait le malheur pour survivre.




L'égo, qui est la personnalité structurée à partir d'un conflit avec la vie, est un sentiment de séparation qui engendre le sentiment de l'abandon et la panique, l'hostilité envers Dieu l'accusant de traîtrise et de cruauté. Cela te pousse à être contre l'autorité ou soumis à ce pouvoir, te privant d'exercer ta propre autorité dans la légalité et l'égalité. Tant que tu es identifié à une personnalité conflictuelle, tu auras toujours des problèmes avec tout ce qui représente l'autorité, tu verras la cruauté de la vie partout sauf dans ton esprit. Ce refus de voir la réalité est dû à ton attachement à cette fausse identité qui est l'ego, par peur de disparaître.




Il est évident que l'ego disparaîtra tôt ou tard, mais pas toi parce que tu n'es pas cette personnalité perturbée. Dès que tu te souviendras qui tu es, tu n'auras plus peur de la mort. À mesure que tu effaceras tes mémoires concrétisées sous forme d'émotions, la clarté grandira dans ton esprit et tu te rendras compte progressivement que tu n'es pas de ce monde. Alors les gens que tu côtoies te paraîtront de plus en plus étrangers, car ils s'identifient toujours à des fausses personnalités.




Le détachement se fera d'une façon douce et naturelle, il n'y aura pas de froideur envers les autres, mais une perte d'intérêt envers ce qui n'est pas vrai. Ainsi ta projection sur les autres tombera et tu les verras tels qu'ils sont vraiment, alors tu les aimeras sincèrement et sans attente de retour. Tu auras choisi la liberté et la responsabilité à la place de la plainte et la victimisation.




Tu te réconcilieras avec l'Autre, avec le groupe et avec Dieu, tu ne seras plus ni leur victime ni leur bourreau. Si tu examines tes ressentis envers le mot Dieu, tu comprendras de quoi je parle. Soit, tu es en position de soumission par peur, soit tu es révolté et tu renies sa Divinité, c'est le signe que tu ne sais pas qui tu es, c'est-à-dire Dieu Lui-même.





1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Rated 5 out of 5 stars.

💗

Like
bottom of page