Rechercher

Qui est qui ?






Tout le monde cherche à résoudre son problème. Plus tu cherches à le résoudre plus tu le compliques, parce que à l’origine, il n’y a pas de problème.

Le seul problème qui puisse exister est dans ton système de pensée, lorsqu’il va à contre sens, tu veux contrôler la vie, lui apprendre comment elle doit être alors il y a un problème.

Peu importe l’ampleur de ton problème, il suffit de changer d’avis et laisser la vie faire pour qu’il disparaisse. C’est l’acceptation, la réponse à toute polémique.

Au départ cela va te sembler un acte de lâcheté ou d’irresponsabilité. Mais en vérité il faut beaucoup de courage et d’ouverture d’esprit pour accepter et se laisser faire.

Tant que tu as un doute sur ce sujet tu ne peux pas le vérifier et tu restes dans ce doute et dans l’incertitude, cherchant encore une solution à un problème que tu veux absolument faire exister pour justifier ta peur.

Sans problème il n’y a pas de peur, sans peur il n’y a pas de séparation, sans séparation il n’y a pas d’ego et sans ego il n’y a pas de souffrance, la mère de tous les problèmes. Alors qui veut maintenir le problème, sinon celui qui risque de disparaître avec lui ?

Si tu restes identifié à l’ego, il est certain que tu ne résoudras pas ton problème, au mieux il va changer de forme. Un ego sans problème est un ego réalisé, il perd sa fonction et ses attributs, il te rejoint en tant qu’être de lumière.

L’ego s’est donné la tâche de te protéger en pensant que tu es en danger et que tu es vulnérable. Il t’a inculqué ses attributs. Si tu es en accord avec lui, il est certain que tu vas devenir cet ego et oublier ton identité.

L’ego n’est pas un problème, il n’est pas un obstacle, il est l’écho d’une pensée sans fondement. Il suffit de réaliser que tu n’es pas cette pensée pour comprendre qu’il ne s’est jamais rien passé de mal.

C’est comme au cinéma, lorsque tu es pris dans l’action et identifié au héros, tu as l’impression d’être dans le film. Dès que tu sors de la salle tu te retrouves dans le monde réel et tu souris.

Le film t’intéresse sinon tu serais sorti depuis longtemps, mais tu n’es pas obligé de t’y plonger au point d’oublier qui tu es.

Tu peux rester dans la salle de cinéma, regardant le film avec du recul et garder ton calme et ta sérénité. Tu peux rester sur Terre regardant les évènements tout en prenant du recul avec le temps qui se déroule et tu ne seras pas affecté ni par les événements ni par le temps.

Tu n’es pas obligé d’incarner l’ego sur Terre, il suffit de l’observer avec du recul et il finira par se transformer, il deviendra toi, au lieu de devenir lui.

Esprit Mourne :

Esprit de l’espace-temps






Riad Zein-logo-baseline-3 copie.png