Rechercher

Mettre de l’ordre dans ton monde




La volonté doit venir de l’âme passant par le cœur et à travers tes corps par des vibrations d’amour. Cette sensation est douce et apaisante. Lorsque ton âme te suggère quelque chose, elle te le fait toujours comprendre par la douceur et avec amour. Si tu la laisses agir par toi tu communiqueras avec les autres de la même façon.


La volonté de l’âme est la voie à suivre c’est une partie intégrante de la Divinité. Ouvre-lui toujours le chemin afin qu’elle puisse s’exprimer dans ton monde. Le seul obstacle que tu lui infliges est la croyance, elle se manifeste par le jugement. Quand tu t’abstiens de juger tu abandonnes ta croyance.


Quand tu trouves certaines personnes qu’ils ont tort tu es dans la croyance, tu ne te rends pas comptes que tu les juges. Lorsque tu vois quelqu’un en train de faire le « mal » tu le juges. Aussi incroyable que cela soit c’est la vérité car le mal est impossible en dehors de jugement.


Du moment où tu arrêtes de juger, le « mal » s’arrête, tu l’effaces de ton champ de conscience et il ne fera plus partie de ton expérience. Si tu ne crois pas à la culpabilité il n’y a pas lieu de juger.


Maintenant fait l’inverse de ce que tu fais d’ordinaire ; observe ta culpabilité et ne la juge pas, tu verras qu’elle ne tardera pas à disparaître. Pour créer le mal il faut quelqu’un qui croit à la culpabilité.


Ce monde est le fruit de tes pensées, il n’est pas réel parce qu’il est bâti sur des croyances. Tu es capable de le défaire, il n’est qu’un voile qui cache le monde réel. A chaque fois que tu vois l’innocence de quelqu’un que tu jugeais auparavant tu effaces une croyance, alors tu le vois dans sa réalité.


Pour finir avec le monde de la dualité prends une décision ferme de ne plus juger, ni toi ni les autres. Ne juge pas ton malheur, ton angoisse, ta colère ou ta maladie, ne te juges pas lorsque tu juges. Prends conscience que toute la culpabilité que tu voyais sur les autres n’était qu’une projection de ta propre culpabilité que tu refuses de reconnaître car tu avais peur d’être puni.


Le fait d’arrêter de juger ouvre la voie à ton âme, c’est une invitation qui lui permet d’entrer dans ton monde et mettre de l’ordre afin qu’il vibre à la même fréquence que celle l’amour universel.


La vie fonctionne à merveille, toute difficulté est due à une croyance en la culpabilité. Quand tu l’effaceras avec le processus du pardon, qui t’aidera à ne plus juger, tu vivras pleinement cette réalité.


Nova : L’esprit des Élémentaux

Riad Zein-logo-baseline-3 copie.png