top of page
Rechercher

Un jour sans fin






Vous êtes dans une boucle temporelle qui se répète en permanence, à l’image du film « Un jour sans fin ». Ce qui provoque une certaine lassitude chez ceux qui sont en train de se réveiller, ils se rendent compte qu’il y a quelque chose qui ne va pas.


La boucle temporelle est causée par une manipulation gigantesque qui affecte l’inconscient collectif au niveau de l’humanité entière.


Le mental de l’humanité est bloqué par un effet de miroir : lorsqu’il projette une idée, elle lui revient puis il la projette à nouveau, parce qu’il ne se rend pas compte que c’est la même idée qu’il a reniée et qu’elle lui appartient.


C’est le déni qui produit cet effet de boucle : tant que l’humanité refuse d’ouvrir les yeux, les événements vont se répéter et tomber à nouveau dans l’oubli. Ce qui reste est la fatigue émotionnelle qui demeure refoulée dans l’inconscient à cause du déni.


Il y a une force occulte qui vous fait croire que la vie est limitée et effrayante. Elle vous encourage à vous replier sur vous-même en attisant le sentiment de culpabilité, vous poussant à renier la réalité.

Vous passez votre temps à chercher à vous protéger, vous et vos proches, et à vous barricader. Lorsque vous vivez dans la peur, vous êtes incapables de distinguer le vrai du faux, vous perdez le bon sens.


Toutes ces mesures de restriction que l’on vous impose malgré vous et le fait qu’elles vous serrent comme un étau rigide sans concession, tout cela constitue la personnification de cette panique intérieure.


La force manipulatrice extérieure est le reflet de l’ego collectif dont tu dois te détacher afin de te libérer. L’ego collectif est le personnage qui a été élaboré par l’esprit de l’humanité à partir de l’idée racine de la séparation.


Vous êtes coincés dans la boucle de non-amour et vous avez peur de vous libérer parce que vous croyez qu’il n’y a rien en dehors de cette limitation.


À cause de cette croyance en la limitation, tu ne peux pas construire un monde réel et tu ne peux pas non plus réaliser que les persécuteurs extérieurs ne peuvent être vrais.

Chacun de vous doit se détacher de cette idée de non-amour pour pouvoir continuer son chemin vers la Lumière.


Tu crois venir d’un passé et aller vers un avenir, mais ce n’est qu’une illusion de cette boucle temporelle. En vérité, tu dors et tu rêves. Tu te réveilleras lorsque tu en auras assez de faire de cauchemars.


Toutes les prédictions du futur sont des éléments du rêve, ce sont des réponses à des désirs égotiques. L’éveil est dans le présent.


Tu es créateur et tu crées ton avenir à partir du présent. Tu n’as pas besoin d’une diseuse de bonne aventure, qui te répétera des nouvelles qui se sont déjà passées mille et une fois.

Ne fais pas attention à la forme de mes propos, observe le fond et tu remarqueras que ce sont tes émotions qui tournent en rond à la suite des mêmes idées qui se répètent et créent toujours la même réalité.


Ce qui se passe sur le plan collectif se produit aussi au niveau individuel, à travers tes expériences personnelles.


Le clairon de la guerre n’a cessé de sonner depuis le début de tes souvenirs et il ne s’arrêtera pas tant que tu chercheras à te protéger. Ta paix se trouve dans l’éveil.


Il n’y a rien sur quoi se lamenter, car il n’y a rien de lamentable. Prends la flûte et annonce les bonnes nouvelles : le temps de l’hibernation est fini. C’est le printemps, la régénération de la vie. Elle sortira de la terre et répondra à l’appel du soleil.


C’est le réveil collectif. On ne peut pas hiberner indéfiniment. La terre finira par cracher les retardataires et le réveil risquerait d’être moins doux. C’est le moment ou jamais pour répondre à l’appel de la Lumière.


Yahanta : Esprit de l’eau_






Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page