Rechercher

Le jeu du pardon





Considère le monde comme un grand terrain de jeu et que tu as besoin des joueurs pour pouvoir jouer.


Les joueurs potentiels ne sont pas uniquement des humains, Ils peuvent être tout ce que tu rencontres dans ta vie, le vent, la rivière, un arbre, un animal, un événement ou n’importe quel phénomène.


Tout est vivant, tout est conscient et ils sont tous prêts à jouer avec toi si tu le veux bien.


Le jeu est une interaction entre deux opposés, le joueur adverse te combat avec l’arme que tu renies il ne peut t’atteindre que par ton appel en manifestant ta prétendue vertu.


Ce jeu ne peut s’appliquer que dans le monde de la dualité, puisque c’est un jeu de déni et d’opposé. Si tu es neutre, plus personne ne pourra jouer avec toi, tu seras hors-jeu.


A chaque fois que tu te trouves devant un adversaire, qui est un problème, comprends qu’il te combat avec ta propre arme.


Si tu reconnais cette arme comme étant celle que tu as reniée tu lâcheras l’arme opposée qui est entre tes mains et le joueur s’en ira, car il est alors désarmé.


C’est de cette façon que tu gagneras des conflits et des guerres, en reconnaissant que l’arme de l’autre est à toi et en déposant ton arme que tu crois légitime.


Dans ce jeu, on ne gagne pas en battant l’autre mais en déposant l’arme et en déclarant la paix avec l’adversaire.


Ce jeu est répandu sur toute la planète et le gagnant est celui qui se pardonne et qui pardonne à l’adversaire.


Ainsi le processus de pardon n’est qu’une reconnaissance de l’arme que l’on dirige vers soi-même en se servant d’un adversaire.


A mesure que l’on avance dans ce jeu, à mesure que l’on pardonne, les adversaires redeviennent des amis et la paix revient dans ta vie. La tempête s’arrêtera, même les forces de la nature se calmeront et redeviendront tes amis.


Remercions les autres de leur participation, remercions la nature de vouloir jouer avec nous, remercions le Créateur de nous permettre de jouer à ce jeu qui nous permet de prendre conscience d'un nouvel aspect de la vie.


La Mère Gitta :

Mère de l’Humanité.






Riad Zein-logo-baseline-2.jpg
Pinceau aquarelle 7